2. La naissance de l’AOA (American Osteopathic Association)

La création d'un unique registre qui organise des congrès annuels et publie un bulletin mensuel est un pas en avant décisif pour le développement de l'ostéopathie américaine.

La croissance fulgurante de l’ostéopathie aux États-Unis est orientée selon les directives de l’AOA (American Osteopathic Association), l’organe de catégorie qui en protège et dirige le développement.

Elle naît d’abord sous le nom de AAAO (American Association for the Advancement of Osteopathy) puis devient l’AOA qu’on connaît. Elle est initialement créée par un groupe d’étudiants et diplômés de l’ASO. À partir de janvier 1899 jusqu’à juin 1900, son bulletin officiel s’appelle The Popular Osteopath, une revue indépendante de chaque école, née dans l’objectif de débattre des questions relatives à la catégorie professionnelle et aussi de publier des articles expliquant l’ostéopathe tout en corrigeant les mensonges qui circulent à son sujet. Le nombre d’ostéopathies actifs en 1896 est de 66. Mais en 1896-1897 les nouveaux inscrits à l’ASO augmentent jusqu’à 280, sans compter les praticiens qui se forment au sein des nouvelles écoles. Les objectifs prioritaires de l’AAAO sont de consolider la profession et la reconnaissance légale. Les représentants de six écoles se présentent à l’assemblée annuelle de 1898.

En 1900, les ostéopathes se réunissent à Chattanooga (Tennessee) du 5 au 7 juillet à l’occasion du quatrième congrès annuel. Lors dudit congrès on approuve des motions liées à la gestion associative et nomme de nouveaux organes administratifs. On donne également la parole à quelques ostéopathes qui présentent des liens entre divers sujets d’intérêt pour la catégorie dont, à titre d’exemple, l’éthique professionnelle, le rapport de l’ostéopathie avec la loi, les parcours de formation, l’obstétrique, la gynécologie, la bonne position anatomique des côtes, l’abdomen, la possibilité d’apprendre l’ostéopathie uniquement à l’aide d’un livre1.

Un comité permanent travaillant sur toutes les questions relatives aux requis pour être admis à l’AAAO est également mis en place, en collaboration avec les ACO (Associated Colleges of Osteopathy) – une association créée en 1898 pour la standardisation des parcours de formation : seuls les ostéopathes diplômés dans les écoles agréées par l’ACO peuvent s’inscrire à l’AAAO. Au cours des travaux du quatrième congrès, Arthur Hildreth et Charles Still donnent à l’AAAO un marteau commémoratif.

Lors du cinquième congrès annuel de l’AAAO, tenu à Kirksville du 2 au 5 juillet 1901, on approuve le nouveau statut2 comprenant le changement de la dénomination, connue désormais comme l’AOA (American Osteopathic Association). L’AOA est toujours active en Amérique. Elle a conservé le même nom et compte aujourd’hui plus de 186 000 médecins ostéopathes américains3.

À cette occasion est également approuvé le lancement d’une publication bimestrielle d’environ 48 pages, qui devient à partir de septembre 1901 l’organe officiel de l’AOA, le JAOA (Journal of the American Osteopathic Association). Dès 1902, la revue sort tous les mois et est imprimée pendant tout le vingtième siècle jusqu’à 2020. En janvier 2021, l’activité poursuit son activité sans interruption, prenant la nouvelle dénomination de JOM (Journal of Osteopathic Medicine). On en profite pour suspendre la version papier de la revue, optant pour une version en ligne au format « open access ». Ainsi, il n’y a pas besoin d’abonnement pour accéder aux contenus4.

Dès les dernières années du XIXème siècle, les ostéopathes américains se rassemblent en une seule association qui les représentera et défendra, donnant au public et aux législateurs une image homogène et univoque de la catégorie entière. C’est l’un des facteurs qui contribue très probablement au développement de l’ostéopathie américaine au sein du système juridique et sanitaire, ainsi que des circonstances historiques qui l’ont vue naître dans les deux dernières décennies précédant le nouveau siècle. Il s’agit de l’époque où les médecins orthodoxes américains ne se sont pas encore regroupés en une catégorie de la science médicale dominante et  où la médecine n’a pas encore débuté sa transformation liée au progrès des recherches sur les vaccins et les médicaments qui ont lieu à partir du dernier quart du XIXème siècle.

Le chemin différent que prend l’ostéopathie dans la majorité des pays tels que le Royaume-Uni ou encore la France montre que l’évolution et la survie de l’ostéopathie américaine sont dues à la ténacité et à l’engagement infatigable des nombreux praticiens qui l’ont représentée. Le bouche-à-oreille à lui seul ne suffirait pas pour maintenir en vie une forme de soin qui est extrêmement détestée depuis sa naissance par la médecine orthodoxe.

Les congrès annuels de l’AOA représentent néanmoins des évènements déterminants pour le développement de l’ostéopathie américaine. Les travaux d’ateliers perdurent pendant quelques jours, accueillant des activités administratives telles que l’approbation du budget et l’élection du président ainsi que d’autres membres du personnel institutionnel, et les votes sur des questions fondamentales dont la durée et les matières du parcours de la formation.

Au sein du congrès, on propose des séminaires au cours desquels des ostéopathes notoires sont invités à prendre la parole et des espaces d’échanges sont également prévus. C’est également un moment de convivialité, puis toutes les activités du congrès sont détaillées dans le JAOA, dont les brochures sont souvent divisées en deux parties. La première contient les éditoriaux et les autres articles sur des cas cliniques, la recherche et les reflexions professionnelles alors que la seconde  se dédie à la description des activités de l’association. Ces activités incluent aussi celles des différentes associations ostéopathiques de chaque état, qui se forment au fur et à mesure de l’installation des praticiens dans de nouvelles villes des USA, organisant à leur tour des congrès et faisant preuve d’initiatives.

L’AOA s’engage par ailleurs dans la mission ardue de réglementer, définir et établir la profession d’ostéopathe en Amérique. Elle tâche de se concentrer surtout dans les secteurs de reconnaissance juridique et de formation en s’articulant sur deux fronts : en interne, cherchant à trouver une ligne commune qui permette de colmater les conflits parfois irréconciliables entre ostéopathes, et en externe, tâchant de créer un profil homogène pour l’ensemble de la catégorie.

Dans les premières initiatives qui caractérisent les premières décennies du XXème siècle, on trouve donc le lancement du JAOA (Journal of the American Osteopathic Association) en 1901 ; la création de plusieurs comités permanentes, dont ceux chargés de la publication, de la législation et de l’instruction; les réflexions sur la nécessité d’adopter un code de déontologie écrit; l’étroite collaboration avec les ACO (Associated Colleges of Osteopathy), établis en 1898 pour développer le plan d’études de la formation et créer une liste d’école agrées. L’AOA s’étend en plus en vue de promouvoir la recherche et de diffuser les articles originaux ou descriptions des traitements tels les recueils de cas cliniques publiés par E.F. Ashmore, DO, dans la première décennie du XXème siècle7.

L’AOA est bien consciente du fait que toutes les institutions de formation en ostéopathie doivent maintenir des standards élevés, au risque d’être exclues du système sanitaire. En 1903, le Comité de formation de l’AOA charge E.R. Booth d’effectuer une inspection dans tous les collèges ostéopathiques afin d’en relever les forces et les faiblesses8. En 1906, le rapport du Comité sur la formation de l’AOA rappelle les requis de l’an passé, à savoir la création d’une Commission de régents pour uniformiser les parcours de formation et créer un cours post-BAC pour l’enseignement de la chirurgie et des autres matières qui nécessitent un développement en termes de plans d’études. Les enseignants de ces cours complémentaires doivent être diplômés dans un collège agréé, maintenir une vision ostéopathique et se consacrer à des activités de recherche. Le Post-Graduate College of Osteopathy devient une réalité en 1908, puis A.T. Still Research Institute9 en 1913.

Malgré ces efforts, un rapport de 1910 signé par le Comité de formation souligne la manière dont les établissements ostéopathiques persistent souvent, autrement dit les faibles  conditions d’entrée, les laboratoires de mauvaise qualité pour l’étude des sciences fondamentales, l’absence de structures cliniques idéales et l’inaptitude du corps enseignant10. À cela s’ajoutent les discussions houleuses qui déchirent la communauté professionnelle, surtout au regard de l’équipement des médecins ostéopathes dont ceux orthodoxes – une question qui peut être abordée sans aborder la question de l’admissibilité de l’inclusion de la pharmacologie dans le cursus.

  1. Hulett, CMT. « Historical Sketch of the A.A.A.0. » JAOA v.1-2, 1901-1903:1-6. 
  2. « Constitution of American Osteopathic Association ». JAOA v.1-2, 1901-1903:16-20.
  3. AOA – 2023 Annual Report.
  4. Zafonte, RD (1 January 2021). « Journal of Osteopathic Medicine: a refreshed and refocused publication for our profession »The Journal of the American Osteopathic Association121 (1): 1–3
  5. « Meeting of Board of Trustees ». JAOA, v.1, n.1, September 1901:15.
  6. « Improper Advertising « . JAOA, v.2, n.3 November 1902:85-86.
  7. Ashmore, EF (edited by) Case Reports Series 1-12, JAOA Supplement, 1904-1909.
  8. « The Cleveland Meeting ». JAOA, v.1-2 (1901-1903):298.
  9. Booth ER. History of Osteopathy and Twentieth-Century Medical Practice. Cincinnati Press of Jennings and Graham, USA 1905:556-557.
  10. Gevitz N. The DOs. The Johns Hopkins University Press, Baltimora, Maryland, USA 2004:90.

Vous êtes ostéopathe?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Ecole ou organisme de formation?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Vous souhaitez devenir ostéopathe? Êtes-vous étudiant?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

La diffusion de l'ostéopathie aux États-Unis

6. Les années 20 et la décision historique de l'AOA

Les évènements qui marquent un tournant en 1919 et déterminent le début et l'évolution vers une médecine ostéopathique parallèle à la médecine orthodoxe, avec une formation et un but professionnel analogues.

Lire

5. La Première Guerre Mondiale et la pandémie de grippe espagnole

Le départ pour le front des médecins réguliers et succès obtenus dans le traitement de la grippe donnent un élan encourageant à l'ostéopathie.

Lire

4. Le rapport Flexner et ses conséquences

Le scandale qui met en lumière le manque de qualité des cursus de diplôme dans la plupart des écoles de médecine américaines implique également les établissements ostéopathiques. Un tel scandale forge le développement de l'ostéopathie.

Lire

3. Divergences internes concernant le développement de l'ostéopathie et le but professionnel des ostéopathes

Le débat entre les ostéopathes fidèles à la tradition et ceux ouverts à la collaboration avec la médecine orthodoxe façonne le progrès de l'ostéopathie aux États-Unis.

Lire

1. Les premières années après la fondation de l'ASO et ses premiers pas vers la reconnaissance légale

L'incroyable succès de l'école de Kirksville contribue au développement de l'ostéopathie et à la conquête des lois de réglementation dans certains états américains.

Lire