5. La Première Guerre Mondiale et la pandémie de grippe espagnole

Le départ pour le front des médecins réguliers et succès obtenus dans le traitement de la grippe donnent un élan encourageant à l'ostéopathie.

En 1917, l’ostéopathie est une réalité consolidée dans différents coins des USA. Il existe sept écoles de formation ostéopathique et plus de 6000 ostéopathes actifs. La réglementation de la profession n’est cependant pas uniforme car chaque état fédéré dicte ses propres lois. Pourtant, même si la nouvelle médecine est reconnue dans plus de 40 états, ce n’est que dans treize d’entre eux que les DO et MD bénéficient des mêmes droits quant à l’exercice de la profession. Les commissions d’état en charge d’examiner les diplômés en médecine pour l’obtention d’un permis sont parfois indépendantes voire composées exclusivement d’ostéopathes, tandis que d’autres sont mixtes, voire exclusivement composées de MD. Le but professionnel varie également en fonction des zones géographiques : dans certains états la législation concède aux DO la seule application des traitements manipulateurs et l’usage d’additifs dits non pharmacologiques alors qu’ailleurs on les autorise à pratiquer l’obstétrique, de petites interventions chirurgicales et à prescrire certains médicaments1.

Malgré les protestations émanant de l’AOA, pendant la Première Guerre Mondiale aucun DO n’est enrôlé comme médecin au sein des troupes armées. Au début, les étudiants en ostéopathie ne peuvent même pas bénéficier de la loi permettant à leurs homologues en médecine allopathique  d’être exemptés de l’enrôlement afin de poursuivre leurs études2.

Mais cette situation génère des retombées étonnamment positives pour les DO qui restent au sein de la patrie. En effet, devant colmater la brèche laissée par les MD engagés sur le front, les DO assistent à une hausse du nombre de leurs patients et à une plus grande notoriété de la médecine ostéopathique.

D’autre part, les écoles continuent à s’engager pour améliorer la qualité de la formation. Par exemple, dans un document de 1917, cinq collèges ostéopathiques (College of Osteopathic Physicians and Surgeons, Chicago College of Osteopathy, Des Moines Still College of Osteopathy, Massachussetts College of Osteopathy et Philadelphia College and Infirmary of Osteopathy) déclarent ne pas admettre de nouvelles inscriptions à moins qu’ils ne possèdent le baccalauréat. Elles confient l’évaluation de ces conditions à un fonctionnaire externe approuvé par le Comité de formation de l’AOA3.

Un autre facteur important, notamment pour les ostéopathes « puristes », réside dans les succèdes à la suite du traitement d’une souche de grippe particulièrement virulente, à savoir la grippe espagnole qui s’accentue en 1918 et 1919. Environ 50.000 personnes en meurent aux USA (28% de la population) et selon les estimations, 40 millions de personnes dans le monde entier, un nombre supérieur à la somme de toutes les victimes de la Première Guerre Mondiale4,5.

D’après les ostéopathes, le pourcentage de guérison qu’ils obtiennent par rapport aux soins traditionnels est impressionnant : pour la grippe le taux de mortalité est de 0,25% pour la médecine ostéopathique contre 5-6% pour la médecine orthodoxe, alors que les décès liés à la pneumonie s’élèvent respectivement à 10% contre 33%. L’AOA demande aux ostéopathes d’envoyer le plus de données possible afin de rédiger un rapport qui est ensuite lu lors du congrès annuel tenu à New York en 1919, puis publié sur le JAOA en 1920. Bien que son absence de conformité quant aux standards de recherche scientifique actuelle le rende peu crédible, il est probable que les manoeuvres de manipulation fassent la différence, notamment en raison de l’absence de médicaments efficaces4,6,7,8,9,10,11,12.

Les manoeuvres employées à l’époque font l’objet d’étude et sont encore considérées aujourd’hui comme importantes, surtout si on considère les scénarios de pandémie dystopique dans lesquels les vaccins et/ou médicaments ne sont pas disponibles pour tout le monde11,13,14,15.

Les données publiées par les écoles le 29 septembre 1919 reportent un chiffre partiel encourageant qui observe plus de 500 inscriptions avant la fermeture définitive des inscriptions (162 à Chicago, 45 à Los Angeles, 16 à Kansas City, 64 à Des Moines, 34 à Boston, 54 à Philadelphie et 150 à Kirksville).

Au terme de la Première Guerre Mondiale, les ostéopathes « puristes » jouissent d’une domination éphémère, notamment avec le soutien de l’AOA, au regard de la faction des ostéopathes « au sens large » grâce au développe de la médecine ostéopathique et des très bons résultats obtenus dans le traitement de la grippe4.

  1. Gevitz, N. (1998). The sword and the scalpel – the osteopathic ‘war’ to enter the Military Medical Corps: 1916-1966. The Journal of the American Osteopathic Association98(5):279-286
  2. Silver, S. A. (2012). Thanks, but no thanks: how denial of osteopathic service in World War I and World War II shaped the profession. Journal of Osteopathic Medicine112(2):93-97.
  3. « Standards of Associated Colleges of Osteopathy – Admission of Students ». JAOA September 1917, in JAOA v. 17 1917-18:46.
  4. Gevitz N. The DOs. The Johns Hopkins University Press, Baltimora, Maryland, USA 2004:81-82.
  5. Tsoucalas, G., Kousoulis, A., & Sgantzos, M. (2016). The 1918 Spanish Flu Pandemic, the origins of the H1N1-virus strain, a glance in history. European Journal of Clinical and Biomedical Sciences2(4), 23-28.
  6. Smith, R. K. (2000). One hundred thousand cases of influenza with a death rate of one-fortieth of that officially reported under conventional medical treatment. 1919. Journal of Osteopathic Medicine100(5), 320-323; 
  7. Baroni, F., Mancini, D., Tuscano, S. C., Scarlata, S., Lunghi, C., Cerritelli, F., & Haxton, J. (2021). Osteopathic manipulative treatment and the Spanish flu: a historical literature review. Journal of Osteopathic Medicine121(2), 181-190. 
  8. Mueller D. M. (2013). The 2012-2013 influenza epidemic and the role of osteopathic manipulative medicine. Journal of Osteopathic Medicine113(9), 703-707. 
  9. Déry, MarkAlain. « One Hundred Thousand Cases of Influenza With a Death Rate of One-Fortieth of That Officially Reported Under Conventional Medical Treatment » Journal of Osteopathic Medicine, vol. 108, no. 9, 2008:484-530. 
  10. Chila A.G. (a cura di). Foundations of Osteopathic Medicine. 3rd ed. Lippincott Williams & Wilkins, Baltimora Philadelphia, USA 2011:1054. 
  11. Hruby R.J., Hoffman K.N.. Avian influenza: an osteopathic component to treatment. Osteopathic Medicine and Primary Care, 1:10, 2007. 
  12. Magoun H.I. jr. More About the Use of OMT During Influenza Epidemics. JAOA, vol.104, n.10, October 2004: 406-407
  13. Hodge LM. Osteopathic lymphatic pump techniques to enhance immunity and treat pneumonia. Int J Osteopath Med. 2012 Mar;15(1):13-21. 
  14. Yao, S., Hassani, J., Gagne, M., George, G., & Gilliar, W. (2014). Osteopathic manipulative treatment as a useful adjunctive tool for pneumonia. JoVE (Journal of Visualized Experiments), (87), e50687. 
  15. Patterson MM. The Coming Influenza Pandemic: Lessons From the Past for the Future. JAOA, v.105, n.11, November 2005:498-500. 
  16. « Attendance at Our Colleges ». JAOA October 1919, in JAOA v. 19 (1919-1920):63-64.

Vous êtes ostéopathe?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Ecole ou organisme de formation?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Vous souhaitez devenir ostéopathe? Êtes-vous étudiant?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

La diffusion de l'ostéopathie aux États-Unis

6. Les années 20 et la décision historique de l'AOA

Les évènements qui marquent un tournant en 1919 et déterminent le début et l'évolution vers une médecine ostéopathique parallèle à la médecine orthodoxe, avec une formation et un but professionnel analogues.

Lire

4. Le rapport Flexner et ses conséquences

Le scandale qui met en lumière le manque de qualité des cursus de diplôme dans la plupart des écoles de médecine américaines implique également les établissements ostéopathiques. Un tel scandale forge le développement de l'ostéopathie.

Lire

3. Divergences internes concernant le développement de l'ostéopathie et le but professionnel des ostéopathes

Le débat entre les ostéopathes fidèles à la tradition et ceux ouverts à la collaboration avec la médecine orthodoxe façonne le progrès de l'ostéopathie aux États-Unis.

Lire

2. La naissance de l'AOA (American Osteopathic Association)

La création d'un unique registre qui organise des congrès annuels et publie un bulletin mensuel est un pas en avant décisif pour le développement de l'ostéopathie américaine.

Lire

1. Les premières années après la fondation de l'ASO et ses premiers pas vers la reconnaissance légale

L'incroyable succès de l'école de Kirksville contribue au développement de l'ostéopathie et à la conquête des lois de réglementation dans certains états américains.

Lire