Virginia A. Thomas, Amanda M. Kelley, Albert Lee, Thomas Fotopoulos, Jason Boggs, John Campbell | Année 2023

Évaluation préliminaire d’un traitement manipulateur ostéopathique pour prévenir le mal des transports (ou cinétose)

Portée:

Mal de transports

Type d'étude:

Essai clinique contrôlé préliminaire

Date de publication de la recherche:

01-12-2023

Image

But de l'étude

  • Objectif : évaluer l’efficacité de l’OMT pour prévenir les symptômes de la cinétose (mal de transports)
  • Critères d’évaluation mesurés :
    • Principal : évaluation de la présence et sévérité des symptômes par MSAQ (Motion Sickness Assessment Questionnaire) et rythme cardiaque

Intervenants

  • Nombre : 12 personnes (7 femmes et 5 hommes, âge 29,33 ans)
  • Critères d’inclusion : sujets sains
  • Critères d’exclusion : antécédent médical de troubles (ex : problèmes vestibulaires) ou consommation de médicaments et intégrateurs qui pourraient altérer les résultats de l’étude
  • Groupes d’étude : 2 groupes
    • Groupe 1 : OMT, 6 personnes (3 femmes et 3 hommes, âge moyen 27,67 ans)
    • Groupe 2 : traitement sham (fictif), 6 personnes  (4 femmes et 2 hommes, âge moyen 31 ans)

Interventions et évaluations

  • Évaluation en début d’étude de prédisposition à la cinétose par MSSQ (Motion Sickness Susceptibility Questionnaire
  • Application après OMT ou traitement sham de la Barany chair, une procédure visant à provoquer la cinétose appliquée par les chirurgiens de l’US Army Flight en vue de désensibiliser la sensibilité à la cinétose lorsqu’elle est appliquée lors de plusieurs séances successives
  • Évaluation avant et après la procédure d’induction de la cinétose des symptômes de cinétose (selon 4 dimensions : gastrointestinale, centrale, périphérique et liée à la somnolence) par MSAQ
  • Évaluation pendant la procédure d’induction de la cinétose du rythme cardiaque par système Biopac Bionomadix 
  • 1 séance de traitement
  • OMT : traitement de la région cervicale (muscles scalènes, sterno-cléido-mastoïdiens, paravertébraux cervicaux et thoraciques supérieurs, élévateur de la scapula, trapèze, zone sous-occipitale, articulation atlanto-occipitale, atlanto-axoïdienne, vertèbres C2-C7- et T1-T4 et première côte) par techniques sur les tissus mous, counterstrain, relâchement myofascial et libération positionnelle)
  • Traitement sham : techniques sur les tissus mous, counterstrain, relâchement myofascial et libération positionnelle pour agir sur les tensions dans les tissus mous, les restrictions du mouvement et la sensibilité à la douleur dans les régions thoracique et lombaire
  • OMT et traitement sham réalisés par un ostéopathe DO

Résultats

  • Critères d’évaluation principaux : le groupe OMT présente une plus faible émergence de symptômes gastro-intestinaux liés à la somnolence par rapport au groupe sham de manière statistiquement significative.
    Il n’y a pas de différences quant aux autres résultats.

Commentaires

L’OMT démontre avoir la capacité à diminuer la sensibilité à la cinétose ou au mal de transports : plus spécifiquement, l’OMT montre pouvoir réduire les symptômes gastro-intestinaux et liés à la somnolence. Afin de mieux évaluer ces résultats, il aurait fallu savoir si les sujets souffrent de fatigue ou s’ils présentent des troubles du sommeil.

Ainsi il faut des études plus grandes, plus vastes et plus rigoureuses devant d’abord évaluer la sensibilité à tout type de symptômes de cinétose afin de déterminer les meilleurs critères d’inclusion. Ces études devraient ensuite inclure plusieurs stimuli à même de provoquer la cinétose, mais aussi réaliser différentes mesures de symptômes afin de comprendre la durée de l’effet protecteur de l’OMT.

En cas de résultats positifs, des études similaires pourraient indiquer l’OMT comme traitement préventif à la cinétose pour les membres de l’équipage de l’avion.

La critique Osteopedia

Par Marco Chiera

Forces : chercher l’efficacité de l’OMT dans un domaine particulier tel que la prévention de la cinétose en avion, là où les médicaments peuvent présenter des effets secondaires conséquents, est intéressant.

Limites : le traitement sham est différent du traitement OMT (on traite plutôt les régions thoracique et lombaire plutôt que les régions cervicales) mais il n’est pourtant pas adapté comme traitement placebo. Comme le soulignent les auteurs, l’échantillon est très restreint, les critères d’inclusion et d’exclusion ne sont pas clairs et il n’y a pas de follow-up.

Vous êtes ostéopathe?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Ecole ou organisme de formation?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Vous souhaitez devenir ostéopathe? Êtes-vous étudiant?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant