Marcel Fraix, Sondos Badran, Victoria Graham, Donna Redman-Bentley, Eric L. Hurwitz, Valerie L. Quan, Michelle Yim, Mary Hudson-McKinney, Michael A. Seffinger | Année 2021

Traitement manipulateur ostéopathique chez les sujets atteints de vertiges et dysfonctionnement somatique: une étude de faisabilité randomisée, contrôlée et comparative

Pathologie:

Vertiges

Type d'étude:

Essai contrôlé randomisé pilote

Date de publication de la recherche:

01-01-2021

Image

But de l'étude

  • Objectif : déterminer les effets du traitement manipulateur ostéopathique (OMT), comparé ou combiné à la thérapie de rééducation vestibulaire chez les personnes atteintes de vertiges et de dysfonctions somatiques
  • Critères d’évaluation mesurés :
    •   Principaux : évaluation de l’équilibre par Sensory Organization Test (SOT) et des vertiges par Dizziness Handicap Inventory (DHI)
    •  Secondaires : évaluation de la vue par optométrie, des dysfonctions somatiques, évaluation structurelle ostéopathique (SOAP) et des effets indésirables

Intervenants

  • Nombre : 26 personnes (19 femmes et 7 hommes, moyenne d’âge 52,2 ans)
  • Critères d’inclusion: volontaires, âge 18-79 ans, avec diagnostic de vertige périphérique divergent de la maladie de Meniere depuis 3 mois au moins, dysfonctions somatiques, en capacité à participer à un test de posturographie dynamique informatisée, en capacité à tolérer les traitements manuels et exercices, en capacité à rester assis pendant 30 minutes, à rester debout pendant 30 minutes, de s’asseoir, se lever et marcher en autonomie, en mesure de communiquer en anglais et espagnol.
  • Critères d’exclusion: antécédent d’incidents traumatiques aigus, troubles de la coagulation (ex : risque d’hémorragie), thérapie anticoagulante, maladie de Meniere, anasarque endolymphatique, conditions neurologiques (dont neuropathie périphérique, AVC, commotion cérébrale, anévrisme cérébral, sclérose multiple), trauma à la moelle épinière, chirurgie à la colonne vertébrale, arthrite rhumatoïde, cécité « légale » à un ou deux yeux, syndrome de Ehlers-Danlos, syndrome de Down ; si traités par thérapie de rééducation vestibulaire, thérapie visuelle, traitements manuels ou s’ils reçoivent les traitements manuels au cours des 3 derniers mois
  • Groupes d’étude : quatre groupes obtenus par randomisation
    • Groupe 1 : OMT, 7 personnes
      • Dont 1 personne qui ne finit pas le follow-up
    • Groupe 2 : thérapie de rééducation vestibulaire, 5 personnes
      • Dont 1 personne qui ne finit pas le follow-up
    • Groupe 3 : thérapie de rééducation vestibulaire associée à OMT, 6 personnes
    • Groupe 4 : aucune intervention, 5 personnes
      • Dont 2 personnes qui n’achèvent pas le follow-up

Interventions et évaluations

  • Évaluation des antécédents de la personne et de l’état physique pour définir les éventuels exercices à suivre au sein de la thérapie de rééducation vestibulaire
  • Évaluation par SOT, DHI, posturographie dynamique informatisée, optométrie et évaluation structurelle ostéopathique (SOAP) avant la première intervention, après la troisième intervention et après 3 mois
    • Pour la vue, on évalue l’acuité visuelle, alignement des yeux, fixation visuelle, capacité à suivre du regard et saccharose, perception de la profondeur, capacité de vergence, état du champ visuel et sensibilité au contraste
  • 3 sessions hebdomadaires pour chaque intervention durant 45 minutes
  • OMT : counterstrain, relâchement myofascial, équilibrage ligamentaire, techniques des tissus mous, techniques à haute vélocité basse amplitude, techniques articulaires
    Thérapie de rééducation vestibulaire : exercices spécifiques suite au diagnostic de l’hypofonction vestibulaire périphérique, hypersensibilité au mouvement périphérique, vertige positionnel paroxystique bénin
  • Les évaluations sont menées par un médecin ostéopathe, un docteur en physiothérapie et un docteur en optométrie
    • L’ostéopathe qui conduit l’évaluation de la dysfonction somatique n’effectue pas l’OMT

Résultats

Critères d’évaluation principaux : par rapport au groupe témoin, tous les groupes d’intervention avancent une amélioration au niveau des vertiges mesurés par le biais de DHI aussi bien à la fin des traitements qu’après 3 mois. L’unique amélioration atteignant la significativité statistique se vérifie dans le groupe avec thérapie de rééducation vestibulaire associée à l’OMT, dans la comparaison de l’état des vertiges après 3 mois de follow-up par rapport à celui en début d’étude.
Les mêmes résultats apparaissent dans l’évaluation de l’équilibre à travers SOT. Au sein des 3 groupes d’intervention (surtout en cas de thérapie de rééducation vestibulaire avec ou sans OMT), par rapport au début de l’étude, on relève des changements cliniquement significatifs dans les vertiges et l’équilibre après 3 mois de follow-up.

Critères d’évaluation secondaires : en ce qui concerne les dysfonctions somatiques, leur gravité se rétracte dans les trois groupes de façon statistiquement significative excepté dans le groupe avec le seul OMT. L’analyse optométrique montre des améliorations générales dans l’acuité visuelle, mais seul un résultat atteint la significativité statistique (acuité visuelle au bout de trois traitements de rééducation vestibulaire avec OMT). On ne dénote pas d’effets indésirables, si ce n’est une chute au cours d’une session de posturographie dynamique informatisée.

Commentaires

Le groupe réalisant l’intervention combinée à la thérapie de rééducation vestibulaire avec OMT démontre de meilleurs résultats. Ces résultats sont significatifs d’un point de vue clinique, bien qu’ils se manifestent à peine 3 mois après le follow-up. Ces résultats se résument en une réduction des vertiges ainsi qu’un meilleur équilibre. L’analyse optométrique manifeste quelques altérations visuelles (ex : troubles de vergence) qui habituellement peuvent entraîner une incidence sur l’équilibre et la stabilité posturale. Il serait de ce fait judicieux de réaliser des études ultérieures pour évaluer plus convenablement ces aspects, études requérant un échantillon nettement plus grand.

Naturellement, compte tenu du nombre restreint de participants, les résultats sont à considérer avec précaution.

La critique Osteopedia

Par Marco Chiera

Forces : évaluation des résultats 3 mois après la fin des traitements ; la taille de l’échantillon est calculée (combien de personnes recruter), même si elle n’est pas atteinte ; bonne description des tests et des interventions utilisées ; évaluation des résultats cliniquement significatifs.

Limites : échantillon trop modique pour tirer des conclusions ; il y a quelques fautes de frappe/erreurs dans la section des résultats et, peut-être, dans les tableaux ; en réalité, il semble que l’effet soit dû à la thérapie de rééducation vestibulaire, à laquelle l’OMT semble ajouter une légère contribution positive.

Vous êtes ostéopathe?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Ecole ou organisme de formation?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Vous souhaitez devenir ostéopathe? Êtes-vous étudiant?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant