Christena Abraham, Shelly N B Sloan, Charles Coker, Blair Freed, Matthew McAuliffe, Halden Nielsen, Tanner Riscoe, Robert Steele, Andrew Dettwiler, Gia Oberley, Kenneth Zaremski, Kelley Joy, Andi Selby, Ree Wells-Lewis, Bradley A Creamer | Année 2021

Traitement manipulateur ostéopathique comme intervention pour réduire le stress, l’angoisse et la dépression chez les premiers sauveteurs, une étude pilote

Pathologie:

Symptômes de stress, anxiété et dépression

Type d'étude:

Étude pilote

Date de publication de la recherche:

30-09-2021

Image

But de l'étude

  • Objectif : évaluer les effets du traitement manipulateur ostéopathique (OMT) sur les symptômes de stress, anxiété et dépression chez les urgentistes (intervenants dans les accidents, désastres, terrorisme)
  • Critères d’évaluation mesurés:
    • Principaux : symptômes de stress, anxiété, dépression, paramètres vitaux et examens biologiques

Intervenants

  • Nombre : 9 personnes (0 femmes et 9 hommes, moyenne d’âge 40 ans)
  • Critères d’inclusion : urgentistes dans une zone rurale de Joplin, Missouri
  • Groupes d’étude : deux groupes obtenus par randomisation
    • Groupe 1 : OMT, 6 personnes (6 hommes), dont 3 personnes ne finissent pas l’étude
    • Groupe 2 : traitement fictif (sham), 3 personnes (3 hommes)

Interventions et évaluations

  • Évaluation par questionnaires d’auto-évaluation lors de la première semaine (début de l’étude) et de la sixième semaine (fin de l’étude)
    • Perceived Stress Scale pour le stress ressenti
    • State Trait Anxiety Inventory pour les niveaux d’anxiété
    • Satisfaction With Work Scale pour la satisfaction au travail
    • Vicarious Trauma Scale pour la détresse issue de situations d’urgence rencontrées au travail
    • Coping Mechanism Scale pour déterminer les stratégies comportementales mises en place pour vaincre les difficultés rencontrées
  • Évaluation par examens biologiques et questionnaires d’auto-évaluation lors de la première semaine (début de l’étude) et de la sixième semaine (fin de l’étude)
    • interleukine 1 bêta (IL-1β), IL-6, IL-2, IL-17α, facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α), cortisol, protéine C réactive (PCR), facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF)
  • Évaluation de divers paramètres avant chaque session de traitement
    • oxymétrie, pression sanguine, rythme cardiaque, fréquence respiratoire
    • taille et poids
  • 5 sessions hebdomadaires d’OMT ou de traitement sham
  • OMT : soulèvement des côtes, balancement sacré (« rocking sacral »), inhibition sous-occipitale et compression du quatrième ventricule, avec des instructions liées à la respiration, en vue de réduire l’activation du système nerveux orthosympathique et augmenter l’activation du système nerveux parasympathique
  • Traitement sham : pressions suffisantes pour faire comprendre aux personnes qu’elles sont touchées
  • OMT réalisé par des ostéopathes
  • Traitement sham exécuté par des individus n’ayant aucune connaissance de l’ostéopathie et suivant une brève formation avant l’étude sur la démarche à suivre

Résultats

Critères d’évaluation principaux : dans chaque groupe, et essentiellement dans le groupe OMT, les niveaux de stress ressentis croissent.
Chaque groupe présente une diminution des stratégies de coping négatif (soit inadapté ; ex : s’isoler, boire de l’alcool) et à l’inverse une hausse des stratégies de coping positif (c’est-à-dire adapté ; ex : soutien social, sport, détente).

En ce qui concerne les biomarqueurs, il n’y a pas de résultats statistiquement significatifs. Néanmoins, l’OMT semble induire une diminution de l’IL-6, du cortisol ainsi que du BDNF, bien qu’il semble générer un accroissement de la PCR. Le traitement sham semble en revanche provoquer une réduction de l’I-7α et une augmentation de la PCR.

Commentaires

En comparaison avec le traitement sham, l’OMT semble favoriser la réduction de paramètres biochimiques inflammatoires, dont l’IL-6 et le cortisol, considéré comme l’hormone du stress par excellence. Toutefois, la réduction du BDNF – molécule stimulant l’activité des neurones – et la hausse de la PCR, paramètre inflammatoire typique, rendent les résultats douteux.

La période historique (pandémie du Covid-19) dans laquelle se trouve l’étude joue très certainement un rôle au niveau du stress ressenti, mental et physique. L’alternance de « bonnes et mauvaises nouvelles » (chute et reprise des contaminations) vient notamment appuyer l’influence du contexte historique.

Au vu des capacités du toucher en soi comme élément social et de l’OMT comme traitement en mesure de soutenir la santé psychophysique de l’organisme, les auteurs espèrent que cette étude puisse constituer le début d’une série d’études plus grandes et plus solides. D’autant plus que les urgentistes – une population délicate dont tous les éléments sont fondamentaux – de par la nature de leur métier, sont sujets à des niveaux de stress particulièrement élevés (expérience d’évènements traumatisants).

La critique Osteopedia

Par Marco Chiera

Forces : peut-être la seule étude réalisée sur l’OMT et les urgentistes et, effectuée entre autres dans une période très particulière (pandémie du Covid-19) ; l’évaluation de plusieurs paramètres peut aider de futures études à se concentrer uniquement sur quelques-uns de ces paramètres, comme par exemple ceux qui dans cette étude, bien que petite, changent.

Limites: objectif de l’étude (corrélation entre la santé et la qualité de vie) non vérifié par analyses statistiques ; absence de critères d’inclusion et d’exclusion des patients ; absence de description des analyses statistiques et absence d’analyses statistiques; trop de paramètres mesurés (bien que ce soit logique puisqu’il s’agit d’une étude pilote exploratrice), et surtout inutilisés dans les analyses; la raison pour laquelle 3 personnes quittent l’étude n’est pas donnée ; introduction un peu dispersive et discussion brève.

Vous êtes ostéopathe?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Ecole ou organisme de formation?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant

Vous souhaitez devenir ostéopathe? Êtes-vous étudiant?

Inscrivez-vous et profitez des avantages de l'adhésion. Créez votre profil public et publiez vos études. C'est gratuit!

S'inscrire maintenant